JAPON : entre le méconnu et le moderne

Le Japon a toujours été un rêve lointain, un pays tellement mystérieux et beau à la fois. Le Japon fascine par sa culture mais également par son côté mystique. Entre tradition et modernité, il donne envie de l’explorer de fond en comble. J’ai été bercé dans ma jeunesse par les mangas et les films japonais, cela a façonné l’image du Japon que j’avais et je n’avais qu’une envie, c’était de confronter ma vison à celle de la réalité.

Pour ce voyage, je vous emmène avec moi à OSAKA, on poursuivra ensuite par la préfecture de MIE, pour finir par la préfecture de WAKAYAMA.

 

Comment partir au JAPON :

Nous avons eu la chance de partir avec la compagnie FINNAIR qui vient d’ouvrir une ligne en direction d’OSAKA, résultat, de Helsinki-OSAKA, vous en avez que pour 9h, c’est assez fou mais oui c’est rapide, tout ça dans le confort de cette compagnie et à partir de seulement 655€.

je n’avais jamais pris la compagnie FINNAIR  lors de mes différents déplacements, et je peux vous assurer que le service est l’un des meilleurs que j’ai pu avoir dans ma courte existence. Les hôtesses sont toujours attentionnées à votre égard, elles sont prêtes à vous aidez et à satisfaire vos demandes. Quand aux repas, on y mange mais vraiment bien.

Osaka

C’est le JAPON moderne avec une touche de tradition par excellence. Me confronter au Japon pour la première fois en visitant OSAKA est une très bonne approche, la ville est la 3 ième plus grande du Japon.

Dotonbori – C’est le quartier qui bouge à Osaka, là ou tout se passe, et ou vous trouverez tout ce que vous cherchez. Des boutiques par centaines voir par milliers, vous avez de quoi vous faire vraiment plaisir. Des restaurants qu’on ne compte même plus, et qui on tous l’air aussi appétissant les un que les autres, et bien sur des bars. Niveau photo, j’ai adoré déambuler dans les ruelles animées aussi bien en journée qu’en soirée (2 ambiances différentes) afin de capturer les moments de la vie quotidienne des japonais, j’ai également photographié le fameux canal qui traverse Dotonbori, un classique à faire, sans oublier les devantures de restaurants ou magasins farfelus.

Chateau d’Osaka – Une visite du château s’impose absolument si vous êtes de passage, venez découvrir le jardin ainsi que le musée dans le château d’Osaka. à la fin de votre visite vous aurez accès à la vue sur Osaka depuis la terrasse du château au dernier étage, une vue et un paysage mêlant ville et nature. Si vous avez l’occasion de venir à la période des cerisiers, je pense que vous en prendrez vraiment plein les yeux.

Tsūtenkaku – Egalement une autre partie animé de la ville, plus petit que Dotonbori mais aussi plaisant. La fameuse photo à ne pas rater : la tour au milieu de la rue avec les magasins.

Umeda Sky Building – Pour avoir une vue imprenable sur toute la ville, j’avais repéré ce petit spot que je n’ai pas eu le temps de faire, mais dont j’ai vu des photos. Un spot photo à faire au coucher de soleil et de nuit.

Hotel Monterey Grasmere Osaka – C’est là que nous étions logés, à 2 pas de Dotonbori, donc un hôtel situé au centre de la ville, parfait pour se déplacer. Petit plus de cet hôtel, vous avez ici un bar avec vue imprenable sur la ville, direction 22ième étage, prenez un verre et profitez.

 

 

 

Préfecture de Mie

Ise Jingu – Le sanctuaire d’Ise est le sanctuaire shintoïsme le plus important du Japon. Il se trouve dans un parc, assez agréable pour s’y promener et également très beau pour les clichés. Certes, je vous l’accorde, le sanctuaire est assez simple et classique, alors pourquoi y venir ? On y vient surtout pour vivre une expérience spirituelle, ressentir le lieu, apercevoir des rituels sacrés et ancestrales, non vraiment, ce sanctuaire en vaut vraiment le coup d’œil. A savoir, le sanctuaire Ise est inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO.

Okage yokocho – C’est le quartier / la rue qui se trouve en face d’Ise Jingu, un endroit ou on aime y flâner, vous trouverez beaucoup de magasins et de restaurants. Moi qui n’aime pas faire les magasins, je me suis souvent arrêté, le Japon me fascine tellement, jusqu’au moindre magasin. L’ambiance y est très bonne, tout le monde s’amuse, tout le monde joue au petit jeu que propose certains stands, pendant que d’autres y dégustent une glace ou font du shopping.

Amagoya – Et puis nous avons rencontré ces femmes qui pêchent en apnée, ils nous ont expliqué que malgré le temps mauvais ou pas, elles plongent pendant 30 min chaque jour, avec 1 min en apnée pour aller pêcher et subvenir à leur besoin. Un métier à risque car certains drames sont déjà arrivés par le passé. J’ai un profond respect pour eux, la difficulté de leur travail me fait sentir tout petit à côté d’eux.

Kumano Club Resort –  Un très beau hôtel, un peu perdu dans la nature, mais c’est ce que l’on recherche : du dépaysement a 100%. On se trouve entre mer et montagne et le paysage au réveil est juste magique, les nuages titillent les petites montagnes, c’est beau, je suis resté là à les contempler un bon moment sur ma terrasse avec mon thé vert. J’ai aimé l’intérieur de la chambre, dans un style japonais, avec le tatami en pièce principale sur lequel vous pouvez installer votre futon ou y déguster votre thé, sinon pas de problème vous avez des lits. Vous avez également un restaurant ou on a vraiment mais vraiment bien mangé avec des plats simples, élégants et gourmands. Vous pouvez même finir votre soirée dans un Onsen.

 

 

 

 

Préfecture de Wakayama 

Sadopureisu Kumano Kodo – C’est un petit trésor que j’ai découvert là, ce lieu rempli de spiritualité et également un spot photo incroyable. Vous avez dans un premier temps le Grand Sanctuaire de Kumano Hongu Taisha, il est inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO et l’ambiance est aussi spirituel que dans le sanctuaire d’Ise Jingu. Pour accéder à ce sanctuaire, vous passerez par un chemin orné de drapeau, c’est vraiment très beau, émouvant, et fort. Juste non loin de ce sanctuaire vous trouverez facilement le torii (portail) le plus important du Japon, très très imposant, gigantesque, ne le ratez pas car il en vaut également le coup d’œil.

Shiraraso Grand Hotel – Un hôtel dans la pure tradition japonaise, on est projeté au Japon d’antan. Uns fois installé dans la chambre, ma surprise fut totale, une femme en kimono rentre me servir le thé, ça commence très fort. Nous poursuivons notre immersion pour le dîner dans l’hôtel ou nous sommes tous venus en Yukata (kimono léger), ambiance 100% japonaise, j’adore vraiment, le repas à table est gourmand, on y mange aussi bien du poisson que de la viande. Vous avez ensuite la possibilité de finir votre soirée dans un Onsen si vous le désirez. Ou sinon vous pouvez également vous balader dans la ville en Yukata (option que j’ai choisi), du coup je suis parti faire les courses pour ensuite finir dans un bar. Une magnifique expérience que nous a offerte cet hôtel. Petite information, non loin de l’hôtel se trouve l’île de Engetsu à photographier, ou sinon vous pouvez également vous baigner sur la plage.

 

 

 

 

 

Matériel photo

Pour faire ces photos, je me suis équipé de mon Olympus OMD1 Mark II  ,du 12-100 f/4 et du 25 f/1.2.

La qualité de l’Olympus OMD1 Mark II n’est plus à démontrer, léger, rapide au démarrage, pour la mise au point et pour les prises, une facilité d’utilisation, bref…., j’en suis vraiment fan.

Le 12-100 f/4 a couvert 90% de mes photos, j’ai du monter parfois a 400 iso au grand max ce qui ne change rien à la qualité des photos (qui est excellente), mais dans tout les cas ce télé-objectif m’a facilité la  vie, je n’avais pas besoin de ramener mon parc d’objectif avec moi et cela m’a allégé considérablement le dos.

Le 25 f/1.2 m’a été très utile de nuit à Osaka et pour les portraits. De nuit avec son ouverture a f/1.2, ce n’est que du bonheur, j’ai pu shooter à très grande vitesse sans devoir monter en ISO, la mise au point est vraiment excellente et rapide, la qualité des photos avec cet objectif est juste hallucinante, non vraiment, mon nouveau coup de cœur.

Pour ranger tout cela, j’avais mon fidèle sac Lowepro Protactic 350 AW, il ne me quitte jamais, j’ai pu caser tout mon matériel photo, 1 appareil photo + 3 objectifs + les chargeurs + portefeuille + mon ordinateur portable. Cela fait un an que je le trimbale à travers le monde et il n’a pas une égratignure malgré ce que je lui fais subir.